Le tonneau

Malgré les années, le souvenir de la Seconde Guerre mondiale reste toujours profondément marqué dans les esprits. La France honore chaque année les « héros » de la résistance, les élus posent des fleurs sur les monuments aux morts, et pendant ce temps, les « petites mains », ceux qui sont restés dans l'ombre, refusant les honneurs, s'éteignent petit à petit, dans l'indifférence totale. Marthe Olivar, née Lardeirol, est une de ces femmes. Ce qu'elle a fait était normal à ses yeux, car ce qu'elle a vu l'a révoltée. Si les débuts de la guerre ont été peu visibles pendant le début du conflit, la fin de la zone libre, en 1942, apportera avec elle la construction de camp et de bases militaires allemande. Marthe Olivar a été infirmière dans un de ces camps. Avec son mari, un médecin catalan capturé et interné après avoir fui un régime de Franco l'ayant condamné à mort, elle a aidé certains jeunes à éviter le STO en Allemagne Ce documentaire souhaite recueillir ce témoignage, et lui donner un peu de visibilité. Loin des histoires romanesques de certains, il s'agit juste d'une tranche de vie, de l'histoire d'une femme qui a risqué sa vie pour les autres, sans jamais rien demander en échange, surtout pas l'honneur d'une nation qui à l'époque, les avait abandonnés. En alternant les scènes d'interviews, des séquences filmées de la maison où elle s'est cachée et à vécue et des photos d'époque retrouvées dans un tiroir, le documentaire voudra marquer les liens entre présent et passé, resituer ce témoignage dans le temps et montrer, au travers de l'évolution de la maison, comment cette femme a traversé la vie.

Categories: vidéos

histoire résistance vid vidéo

Share: Twitter Facebook Pinterest Tumblr Google+